Sarkozy accélère son combat contre le chômage

La porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, a réaffirmé, lundi, l’objectif de parvenir à un taux de chômage inférieur à 9 % d’ici la fin de l’année 2011, mais elle a souligné que les mesures du plan emploi devaient « être accélérées », à la suite des mauvais chiffres de juin. « Nous maintenons nos objectifs de diminution du chômage en dessous de 9 % d’ici la fin de l’année et [...] nous allons tout mettre en oeuvre pour les atteindre », a déclaré Valérie Pécresse à l’issue du dernier conseil des ministres avant la trêve estivale.

 

« Vous savez qu’un plan emploi a été annoncé en début d’année, de 350 millions d’euros, et les mesures de ce plan doivent être accélérées pour produire l’ensemble de leurs effets d’ici la fin de l’année », a-t-elle ajouté. La ministre a souligné que Nicolas Sarkozy avait « souhaité faire un point avec l’ensemble des ministres concernés sur la situation de l’emploi » en marge du conseil lundi. « Nous avons des prévisions économiques qui sont totalement en phase avec ce que nous avions prévu [...]. Nous avons confiance dans la reprise de la croissance et de l’emploi pour atteindre ces 2 % de croissance que nous avions prévus », a encore fait valoir Valérie Pécresse devant la presse.

 

Jeudi dernier, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, avait maintenu l’objectif « de repasser en dessous des 9 % à la fin de l’année », tout en concédant qu’il était « beaucoup plus difficile » à tenir alors que la croissance, de 0,9 % au premier trimestre, « est en train de baisser considérablement ». La veille, la publication des chiffres pour juin avait fait apparaître une hausse de 1,3 % à 2,720 millions, par rapport à mai.

 

Le taux de chômage au premier trimestre s’établissait, selon l’Insee, à 9,2 % de la population active en métropole.



EADS achète une ancienne filiale de France Telecom

Satellite communication
© Astrium

Le groupe européen cherche à développer cette activité, avec sa filiale Astrium. La société Vizada, spécialiste des communications satellites, a été achetée pour 673 millions d’euros.

« Vizada complète parfaitement notre portefeuille existant, fortement axé sur les satcoms sécurisées gouvernementales et civiles. » Le PDG d’Astrium,  Eric Béranger, a toutefois rappelé que cet achat reste à valider par les autorités de la concurrence.

Cette acquisition s’inscrit dans le cadre du programme « Vision 2020″. Avec cette stratégie, le groupe EADS compte consacrer la moitié de ses activités à l’aviation civile, représentée par Airbus, et l’autre moitié à l’espace et à la défense. Ce dernier secteur est beaucoup moins cyclique et donc moins sensible aux aléas conjoncturels. Pour répondre à cet objectif, la direction doit développer ses capacités spatiales et militaires : Airbus représente aujourd’hui 60% du chiffre d’affaires d’EADS.

Vizada, une société issue de France Telecom

Vizada est issue de la fusion de France Telecom Mobile Satellite Communications et de Telenor Satellite Services, son équivalent en Norvège. Les deux filiales de groupes publiques ont été vendues en 2006 à Apax Partner, qui les a fusionné.

Vizada emploie aujourd’hui plus de 700 personnes et prévoit d’enregistrer en 2011 un chiffre d’affaires d’environ 660 millions de dollars (458 millions d’euros) et un résultat brut d’exploitation (Ebitda) de 95 millions de dollars. Selon EADS, les services de Vizada seraient utilisés par plus de 200 000 personnes dans le monde.



12345

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux