Les résultats officiels des élections cantonales de mars 2011

Les résultats des élections cantonales organisées les dimanches 20 et 27 mars 2011, dans 2.026 cantons sont désormais définitifs. Selon le ministère de l’intérieur le taux de participation s’établit à 44,32% pour le 1er tour et à 44,78% pour le second. Particulièrement élevée, l’abstention a atteint des records pour des élections de proximité (jamais atteint depuis 1967), ce qui témoigne de l’éloignement et du désintéressement progressif des électeurs envers les élus et les urnes.
Conscients du malaise, les pouvoirs politiques estiment que la mise en oeuvre de la réforme des collectivités territoriales, qui simplifiera le processus électoral par l’instauration du conseiller territorial, élu aux mêmes dates sur tout le territoire et appelé à siéger à la fois au département et à la région, permettra aux électeurs d’identifier plus facilement le travail et les pouvoirs des élus.

A l’issue du second tour, les deux départements du Jura et des Pyrénées-Atlantiques, jusque-là dirigés par la droite, disposent désormais d’une majorité de gauche, tandis que le département du Val d’Oise, jusqu’alors présidé par un élu de gauche, bascule à droite. Dans un petit nombre de départements où une majorité claire ne semble pas s’être dégagée à l’issue du 2ème tour, il faudra attendre l’élection du président du conseil général pour déterminer l’orientation politique définitive des assemblées.

Par rapport au second tour des élections cantonales de 2004, le bloc de gauche (hors extrême-gauche) perd 1,4 point, le bloc de la droite parlementaire perd 2,54 points, le centre 3,75. L’extrême-droite progresse de 7,16 points. Le bloc de gauche remporte 50,23% des suffrages exprimés au second tour de l’élection.
Le bloc de droite quant à lui obtient 35,56% des suffrages exprimés au second tour. L’extrême-droite obtient 11,64% des suffrages exprimés.

Toutefois, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant souligne en Conseil des ministres que « ces chiffres doivent être relativisés du fait que 460 cantons ont été pourvus au premier tour et ne votaient pas ce dimanche et que toutes les formations n’étaient pas présentes dans tous les cantons« .

A titre de comparaison en 2004, 10 départements avaient basculé à gauche et en 2008, 8 départements avaient basculé à gauche. En 2011, la gauche progresse de 24 cantons par rapport à 2004.



Laisser un commentaire

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux