L’OTAN et la Russie sur la voie d’un partenariat stratégique

Le troisième sommet de toute l’histoire du Conseil OTAN-Russie (COR) s’est déroulé à Lisbonne le 20 novembre 2010. À l’issue de cette rencontre historique, le président de la Fédération de Russie, Dmitri Medvedev, et ses homologues des 28 autres États membres du COR ont rendu publique une déclaration commune.

 

Dans cette déclaration, les dirigeants des pays du COR se sont engagés à « oeuvrer à conclure un véritable partenariat stratégique modernisé fondé sur les principes de la confiance mutuelle, de la transparence et de la prévisibilité, l’objectif étant de contribuer à la création d’un espace de paix, de sécurité et de stabilité commun dans la zone euro atlantique. »

Les chefs d’État et de gouvernement des pays du COR ont pris un certain nombre de décisions importantes.

Ils ont d’abord entériné la toute première Revue conjointe des défis de sécurité communs du XXIe siècle, dans laquelle la Russie et les Alliés exposent les points de vue qu’ils partagent sur les questions de sécurité clés et sur les moyens de les régler par une coopération pratique.

Ils se sont ensuite mis d’accord sur une évaluation conjointe des menaces liées aux missiles balistiques et ont décidé de reprendre la coopération en matière de défense contre les missiles de théâtre. Ils ont en outre demandé une analyse conjointe approfondie du cadre futur à mettre en place pour une coopération plus large en matière de défense antimissile. Un état des lieux sera fait à la réunion de juin 2011 du COR en session des ministres de la Défense.

Les participants ont enfin reconfirmé leur détermination commune à aider à la stabilisation de l’Afghanistan et de l’ensemble de la région. Dans ce contexte, ils se sont félicités des arrangements, plus étendus, permettant de faciliter le transit par le territoire russe de marchandises non létales destinées à la FIAS, ils ont préconisé une extension du projet de formation à la lutte antidrogue et ont décidé de donner mandat pour la création en 2011 d’un fonds d’affectation spéciale du COR pour la maintenance des hélicoptères.

D’autres sujets ont été débattus, comme la coopération OTAN-Russie en matière de lutte antiterroriste ou la lutte contre la piraterie.

Résumant les discussions menées au sommet du Conseil OTAN-Russie, M. Rasmussen a déclaré :

« Nous nous sommes mis d’accord sur une liste des défis de sécurité auxquels les pays  de l’OTAN et la Russie sont effectivement confrontés aujourd’hui. Le plus important est que ni nous, ni la Russie, n’y figurons. Les pays de l’OTAN et la Russie sont convenus aujourd’hui par écrit qu’ils sont confrontés à de nombreux défis de sécurité, mais qu’ils ne représentent pas une menace les uns pour les autres. Cela suffit à tracer clairement un trait entre le passé et l’avenir des relations OTAN-Russie. »



Laisser un commentaire

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux