l’Iran prêt à négocier, mais pas sur ses droits

TEHERAN — Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré samedi que l’Iran était prêt à des pourparlers avec les grandes puissances mais que « ses droits inaliénables » au nucléaire n’étaient pas négociables, a rapporté la télévision publique.

« Nous avons maintes fois dit que nous ne négocierions avec personne les droits inaliénables de la nation iranienne, mais s’ils veulent parler de coopération, nous sommes prêts », a expliqué M. Ahmadinejad, cité par le site de la chaîne.

« Nous sommes prêts à négocier mais (… les grandes puissances) devraient reconnaître que les droits de la nation iranienne ne sont pas négociables. Elles devraient également cesser d’être hostiles » à notre égard, a-t-il dit.

L’Iran insiste sur le fait qu’il a le droit d’enrichir de l’uranium et a promis qu’il continuerait à le faire malgré plusieurs résolutions du conseil de sécurité de l’ONU l’enjoignant à suspendre cette activité.

Les grandes puissances soupçonnent l’Iran, qui dément, de vouloir acquérir l’arme nucléaire sous couvert d’un programme nucléaire civil.

Des discussions sur ce programme nucléaire controversé sont prévues lundi et mardi à Genève, après un an d’interruption. Elle mettront face à face l’Iran et les Six (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU – Etats-Unis, Russie, Chine, France et Grande-Bretagne – plus l’Allemagne).

L’ordre du jour exact de la réunion reste encore à préciser: les grandes puissances veulent centrer les discussions sur l’enrichissement d’uranium tandis que Téhéran veut évoquer des questions de sécurité régionale.

« Nous sommes prêts à avoir une coopération constructive dans les domaines de l’économie, du nucléaire, de la sécurité internationale et de la politique, et à coopérer pour résoudre les problèmes mondiaux », a encore déclaré samedi M. Ahmadinejad.

Vendredi, la chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, a demandé à l’Iran de se montrer « constructif » à Genève. Elle a aussi affirmé que l’Iran avait le droit à un programme nucléaire pacifique mais qu’il devait « répondre entièrement aux préoccupations du monde » au sujet de ses activités nucléaires.

 

AFP



Laisser un commentaire

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux