Risques de coupures d’électricité

Risques de coupures d'électricité

RTE note la baisse de la production d’électricité prévue pour cet hiver © BERTRAND GUAY/AFP PHOTO

Vos outils

  • Partagez sur Delicious
  • Partagez sur Digg
  • Partagez sur Wikio
  • Partagez sur Blogmarks
  • Envoyez à un ami
  • document.write( »); Click here to find out more!

    La France va devoir importer de grandes quantités d’électricité cet hiver pour satisfaire la hausse de sa consommation. La filiale d’EDF, qui gère le réseau de lignes à haute tension, estime que la France va devoir importer 4.000 mégawatts (MW) « durant plusieurs semaines de novembre 2009 à janvier 2010″, selon une étude publiée vendredi.

    Cette forte dépendance de la France vis-à-vis de l’étranger pour ses besoins en électricité s’explique par le fait que la disponibilité prévisionnelle du parc de production français pour cet hiver « est en très net retrait par rapport à l’hiver dernier sur les mois de novembre à janvier », explique l’étude. Mais RTE ne précise pas si ce déficit de production est lié à un mouvement de grève intervenu au printemps chez EDF et qui a retardé les opérations de maintenance des centrales nucléaires de plusieurs mois. Contacté par lepoint.fr, EDF explique ne pas pouvoir dévoiler ses volumes de production prévisionnels pour cet hiver. L’entreprise affirme avoir anticipé les besoins « en achetant de l’électricité sur le marché de gros, en opérant une gestion fine de (ses) ressources en eau, et par un recours éventuel à la souplesse contractuelle avec (ses) clients industriels et particuliers ».

    Mais cela pourrait apparemment ne pas suffire, car la consommation d’électricité va, comme chaque année, atteindre des niveaux records, en raison du fort équipement des Français en chauffages électriques. Face à cette situation, RTE juge que le risque de coupure cet hiver est « modéré » sauf en cas de « froid intense et durable ». « Avec des températures de 7 à 8 °C durablement sous les normales saisonnières (…) le niveau d’importation (d’électricité) pourrait atteindre 9.000 mégawatts (MW) », indique ainsi le gestionnaire de réseau. Selon l’étude, cela correspond à « la capacité maximale » d’importations supportable par le réseau électrique français. Si une telle situation se produisait, RTE pourrait donc avoir recours à des « moyens exceptionnels », incluant des coupures partielles d’électricité dans certaines régions pour éviter que le système électrique ne s’écroule. L’hypothèse d’un tel froid n’est pas improbable : le 7 janvier 2009, la consommation française d’électricité a atteint un record historique à 92.400 mégawatts (MW) en raison d’une vague de froid intense pendant laquelle les températures ont touché un point bas de 7 °C par rapport à la normale.



Laisser un commentaire

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux