l’Iran a montré ses muscles en procédant lundi à des tests de missiles capables d’atteindre Israël

TEHERAN – A trois jours d’un crucial face-à-face avec les six puissances cherchant à le persuader de renoncer à ses activités nucléaires suspectes, l’Iran a montré ses muscles en procédant lundi à des tests de missiles capables d’atteindre Israël, la Russie ou des bases américaines du Golfe.

 

A trois jours d'un crucial face-à-face avec les six puissances cherchant à le persuader de renoncer à ses activités nucléaires suspectes, l'Iran a montré ses muscles en procédant à des tests de missiles capables d'atteindre Israël, la Russie ou des bases américaines du Golfe. (Reuters/Fars News/Ali Shayegan)

A trois jours d’un crucial face-à-face avec les six puissances cherchant à le persuader de renoncer à ses activités nucléaires suspectes, l’Iran a montré ses muscles en procédant à des tests de missiles capables d’atteindre Israël, la Russie ou des bases américaines du Golfe. (Reuters/Fars News/Ali Shayegan)

 

Ces nouveaux tests « réussis » du Shahab III ont été présentés comme entrant dans le cadre de manoeuvres défensives du puissant corps des gardiens de la Révolution et étant sans rapport avec l’actuelle tension avec les Six – Etats-Unis, Chine, Allemagne, Russie, France et Grande-Bretagne – à propos de la finalité ambiguë du programme nucléaire iranien.

 

Mais ils ont amené Javier Solana, porte-parole de la diplomatie européenne, qui conduira la délégation occidentale aux discussions de jeudi, à exprimer sa « préoccupation » et la Russie à faire appel à la retenue et au « bon sens » pour que cette réunion, prévue à Genève, soit couronnée de succès.

 

« Bien sûr c’est inquiétant, quand des tirs de missiles interviennent avec en toile de fond une situation non résolue autour du programme nucléaire iranien. Je suis convaincu qu’il faut de la retenue« , a dit le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

 

Quelques jours après la révélation par l’Iran à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de la construction d’une second site d’enrichissement de l’uranium jusque-là non mentionné, Solana a estimé que cette réunion devait conduire à des « engagements » nets de la part de Téhéran.

 

« MÉTHODE PROVOCATRICE« 

 

A Paris, le Quai d’Orsay a appelé l’Iran « à choisir la voie de la coopération et non celle de la confrontation, en cessant immédiatement ses activités profondément déstabilisantes et en répondant sans délai aux demandes de la communauté internationale, afin de parvenir à une solution négociée sur le dossier nucléaire« .

 

Le secrétaire au Foreign Office, David Miliband, a jugé pour sa part que ces tests de missiles s’inscrivaient dans le cadre d’une provocation visant à détourner l’attention de la réunion de Genève et appelé la communauté internationale à se concentrer sur cette dernière.

 

La Maison blanche a elle aussi déploré une provocation. « Il est clair qu’il s’agit d’exercices militaires préprogrammés. J’attribuerai cela à la méthode provocatrice utilisée par l’Iran sur la scène mondiale depuis un certain nombre d’années« , a dit le porte-parole de la présidence américaine, Robert Gibbs.

 

Interrogé sur ce Washington attend des Iraniens à Genève, il a répondu: « Qu’ils acceptent un accès immédiat et sans restrictions (à leur second site d’enrichissement de l’uranium). C’est le moins qu’ils puissent faire.« 

 

Un peu plus tôt, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton avait dit attendre de Téhéran « des preuves convaincantes » du caractère civil de ses activités nucléaires.

 

La révélation du second site en construction, près de Qom, a amené le président américain Barack Obama à durcir le ton, la semaine dernière, menaçant la République islamique de « sanctions qui font mal » en cas d’échec du dialogue. Mais Téhéran a réaffirmé son « droit » à maîtriser la technologie nucléaire.

 

Le principal négociateur iranien sur le dossier du nucléaire a invité les Six a adopter à Genève « une approche constructive pour régler des sujets de préoccupation mutuelle« , rapporte la chaîne de télévision iranienne Press TV.

 

Visiblement, les tirs expérimentaux de missiles iraniens ont pour but de dissuader Israël et les Etats-Unis, qui n’ont jamais exclu une action militaire contre les installations nucléaires iraniennes en cas d’échec de la diplomatie, de passer à l’acte.

 

L’IRAN « EN TRÈS MAUVAISE POSTURE« ?

 

Selon Press TV, le général Hossein Salami, qui commande l’aviation des gardiens de la Révolution, a souligné que « toutes les cibles dans la région, où qu’elles se situent, seront à la portée des missiles » iraniens testés lundi.

 

Le ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, un ancien chef des gardiens de la Révolution, a prévenu lundi Israël que tout attaque ne ferait qu’accélérer la disparition de l’Etat juif. « Si cela se produit, ce que, bien sûr, nous n’attendons pas, le résultat ultime sera de hâter la fin du régime sioniste« , a-t-il affirmé.

 

Outre Israël et les bases américaines du Golfe, les missiles iraniens sont en mesure, selon le général Nikolaï Rodionov, ancien commandant des forces de fusées stratégiques de l’armée de terre russe, de pénétrer en territoire russe jusqu’à la ville de Saratov.

 

A trois jours de la réunion de Genève, Javier Solana a estimé « prématuré » d’évoquer de nouvelles sanctions contre l’Iran, mais le secrétaire à la Défense américain Robert Gates a jugé la veille des sanctions préférables à une action militaire.

 

« Si aucune option n’est écartée, je pense qu’il y a encore de la place pour la diplomatie« , a-t-il dit. Pour Gates, le secret qui a entouré la construction d’un second site d’enrichissement de l’uranium près de Qom place la République islamique en position de faiblesse.

 

« Les Iraniens sont aujourd’hui en très mauvaise posture en raison de cette dissimulation, aux yeux de toutes les grandes puissances. C’est évidemment l’occasion de nouvelles sanctions sévères. Je pense que nous avons le temps d’y arriver« , a-t-il ajouté.



Laisser un commentaire

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux