Sarkozy donne le «la» de la rentrée

S.L. (lefigaro.fr) avec agences
25/08/2009 | Mise à jour : 18:48
figcom_sep_bulle=’avec’; | Commentaires Sarkozy donne le «la» de la rentrée bulle_comment 74 figcom_sep_bulle=false; |ajouter-selection Ajouter à ma sélection .

–>

3354affa-917f-11de-939b-587f7af2297d

Le premier Conseil des ministres de la rentrée a été l’occasion pour le chef de l’Etat de rappeler sa fermeté sur le sujet des primes dans le secteur bancaire. Le gouvernement a également adopté la réforme du découpage électoral.

coeur-

Cette fois, c’est bel et bien la rentrée pour le gouvernement, qui s’est retrouvé mardi à l’Elysée pour un premier Conseil des ministres, présidé par un Nicolas Sarkozy dont la rentrée était très chargée : le chef de l’Etat, à peine le Conseil terminé, a participé aux commémorations du 65e anniversaire de la Libération de Paris. Tour d’horizon des principaux points abordés.

 

- Fermeté et détermination sur les bonus bancaires : La détermination de Nicolas Sarkozy est «totale» sur le dossier des bonus accordés par les banques à leurs traders, a assuré le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, à la sortie de la réunion. Le chef de l’Etat compte porter la question au niveau du G20 lors de la prochaine réunion de cette instance, à Pittsburgh fin septembre. D’ici là, Paris tente d’harmoniser sa position sur celles de Londres et de Berlin.

 

- Le redécoupage électoral validé. Le gouvernement a également donné son feu vert aux deux projets de loi qui définissent le redécoupage électoral pour les prochaines législatives. Cette modification de la carte électorale, rendue obligatoire par le Conseil constitutionnel, qui menaçait de ne pas valider les prochaines élections législatives, a donné lieu à une série de passes d’armes entre majorité et opposition, la seconde accusant la première de «tripatouiller» la carte électorale dans le sens de ses intérêts. Les deux projets de loi suppriment 33 circonscriptions et en recréent 33 nouvelles, dont 11 destinées à mieux représenter les Français de l’étranger.

 

- Le Conseil économique et social réformé. François Fillon a présenté un projet de réforme du Conseil économique et social. Cette instance essentiellement consultative où sont représentés partenaires sociaux et associations a été grandement modifiée. Devenue désormais «Conseil économique, social et environnemental», elle intégrera plus de jeunes, d’étudiants et de femmes. Il pourra également être saisi par voie de pétition, signée par 500.000 Français ou étrangers résidant régulièrement en France. Les conseillers seront par ailleurs limités à deux mandats.



Laisser un commentaire

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux