Inspection générale pour 34 réacteurs nucléaires

La centrale nucléaire de Tricastin, en 2003.

La centrale nucléaire de Tricastin, en 2003. Crédits photo : Le Figaro

 

L’Autorité de sûreté nucléaire débute avec le site de Tricastin les vérifications décennales des réacteurs de 900 MW d’EDF afinde dire s’ils peuvent être prolongés jusqu’à 40 ans.

Inspection générale pour 34 réacteurs nucléaires coeur-

C’est parti pour dix ans. Les inspecteurs de l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) ont engagé les vérifications décennales des trente-quatre réacteurs de 900 MW répartis dans les centrales françaises.

 

Les premiers contrôles ont dé­buté en mai dernier sur le site de Tricastin qui avait abondamment fait parler de lui l’an dernier avec des incidents à répétition. À l’automne, l’ASN se penchera sur les réacteurs de Fessenheim, en Alsace. À raison de trois ou quatre contrôles par an, le tour de piste doit s’achever en 2019. La grande question est de savoir si l’ensemble de ces réacteurs qui ont une moyenne d’âge de 27 ans est susceptible de fonctionner encore dix ans, ce qui les mènerait à l’âge de 40 ans.

 

À la différence de plusieurs autres pays, dont les États-Unis, la réglementation française n’impose aucune durée pour l’exploitation des installations nucléaires de base. Elle impose en revanche un réexamen de sûreté tous les dix ans.

 

Menées par EDF, les premières études montrent d’ores et déjà qu’il n’y a pas de problème générique sur l’ensemble des réacteurs. C’est un point important : ayant tous été construits sur le même modèle, une défaillance constatée sur l’un, supposerait qu’elle se retrouve sur tous les autres. Dans un courrier envoyé au tout début du mois au président d’EDF, André-Claude Lacoste a validé ces études. «L’ASN n’identifie pas d’éléments mettant en cause votre capacité à maîtriser la sûreté des réacteurs de 900 MW jusqu’à 40 ans» écrit-il.

 

Mais cette «situation générique» doit être complétée par le contrôle réacteur par réacteur qui vient donc de débuter. Ces inspections poussées portent prioritairement sur «les deux composantes les plus critiques car réputées non remplaçables : la cuve du réacteur et l’enceinte de confinement» précisent deux experts de l’ASN, Sébastien Crombez et Frédéric Ménage, dans un article publié par la revue de l’Autorité, Contrôle. La résistance de ces deux pièces est vérifiée au moyen d’une épreuve hydraulique pour l’une et d’un test d’étanchéité pour l’autre.

 

 

Compétence des personnels

 

«Depuis la mise en service des réacteurs, des phénomènes de vieillissement non pris en compte à la conception ont été constatés, les connaissances relatives à certains autres ont évolué, les exigences de sûreté ont été réévaluées et certaines pratiques d’exploitation ont été modifiées», précisent par ailleurs les deux spécialistes.

 

L’ASN vérifie ainsi qu’en cas d’obsolescence, le matériel a bien été remplacé. «Les couvercles des cuves qui sont faits de matériaux très sensibles à la corrosion ont tous été changés», commente Guillaume Wack, le directeur des centrales nucléaires au sein de l’ASN.

 

L’Autorité surveille également le niveau de compétence des personnels. Et impose de la formation en cas de défaillance qui peut être liée à des difficultés de recrutement.

 

«Au terme de toutes ces vérifications, nous disposons d’une gamme de décisions allant de l’arrêt total jusqu’à un feu vert pour dix ans supplémentaires», explique André-Claude Lacoste, qui précise qu’entre les deux, «on peut dire dix ans sous réserve, on peut dire cinq ans…». L’ASN devrait se prononcer l’an prochain pour le premier réacteur contrôlé à Tricastin.

 

Les trois quarts du parc nucléaire français ayant été construits entre 1979 et 1990, la France compte au-delà de ces 34 réacteurs de 900 MW, 20 réacteurs de 1 300 MW ayant en moyenne 21 ans et 4 réacteurs de 1 450 MW plus récents. Le premier EPR, s’il passe avec succès tous les contrôles, pourrait quant à lui voir le jour en 2012.

 



Laisser un commentaire

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux