LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ

1,3 million de foyers vont toucher le RSA lundi

 

AFP

1,3 million de foyers vont toucher le RSA lundi

Selon le cabinet de M. Hirsch, à terme, 3,1 millions de foyers devraient percevoir le RSA qui permettra à 700.000 personnes de passer au-dessus du seuil de pauvreté (880 euros) © MAXPPP/Jean Francois Frey

 

Environ 1,3 million de foyers vont percevoir à partir de lundi, pour la première fois, le revenu de solidarité active (RSA), un peu plus d’un mois après l’entrée en vigueur de l’allocation qui a succédé au RMI. Sur ces 1,3 million de foyers, 1,1 million sont d’anciens titulaires du RMI et de l’Allocation parent isolé (API) et environ 185.000 sont des « travailleurs modestes », selon le Haut commissariat aux solidarités actives. Les « RSAistes », comme les appelle le haut-commissaire Martin Hirsch, percevront un montant identique au RMI s’il s’agit d’anciens RMistes (454 euros pour un célibataire) et pour les actifs, le montant variera selon les ressources, la situation familiale et l’âge des enfants. Par exemple, pour une personne seule avec un salaire de 1.000 euros, qui ne touche pas d’allocation logement, le montant du RSA sera de 74,63 euros.

 

Ceux qui percevront le RSA lundi se sont inscrits avant le 15 juin. Ceux inscrits avant le 30 juin toucheront le premier versement en août. Les autres ont perdu leur droit pour le mois de juin. En juin, 500.000 personnes en activité ont déposé un dossier. C’est « un peu plus que le rythme que nous attendions », a assuré M. Hirsch. Elles avaient fait le test d’éligibilité avant le dépôt du dossier et seront donc a priori toutes bénéficiaires du RSA, selon la Caisse nationale d’allocation familiale (Cnaf). La plupart des dossiers ont été déposés dans les Caf, qui ont eu à gérer un important afflux avec des effectifs certes renforcés, mais encore insuffisants, pour les syndicats.

 

Nombreuses critiques

 

Selon le cabinet de M. Hirsch, à terme, 3,1 millions de foyers devraient percevoir le RSA qui permettra à 700.000 personnes de passer au-dessus du seuil de pauvreté (880 euros). Aujourd’hui, environ 7,9 millions de personnes sont au-dessous de ce seuil. L’objectif du RSA est en effet de lutter contre la pauvreté. En plus de permettre un cumul revenus et allocation, il veut encourager les reprises d’emploi en garantissant aux titulaires de minima sociaux qu’ils ne perdront pas un euro s’ils retravaillent. Mais depuis l’entrée en vigueur du RSA, les critiques se multiplient. La plus fréquente concerne le risque d’une augmentation et d’une « institutionnalisation » des « petits boulots », marqués par temps partiel et bas salaires.

 

M. Hirsch a assuré qu’il serait « vigilant » pour éviter les effets pervers, reconnaissant que du « mauvais temps partiel, ce serait une situation dans laquelle on passerait d’un emploi à plein temps à un emploi à temps partiel ». Mais dans ses prévisions de juin, l’OCDE a estimé que la mise en place du RSA n’aura qu’un impact limité sur l’emploi des travailleurs peu qualifiés. Autre critique: selon la CGT, qui demande « un travail décent » pour les pauvres, « le RSA, loin de résoudre les situations de la pauvreté dans notre pays, est l’alibi pour un contrôle toujours plus rigoureux des pauvres et des modestes ». Une association de chômeurs, Apnée, a également estimé que le formulaire de demande du RSA constitue un « flicage des pauvres », car il pose des questions portant atteinte aux « libertés individuelles ».

 

Par ailleurs, un élargissement du RSA aux jeunes de moins de 25 ans est de plus en plus souvent demandé. La commission de concertation sur la jeunesse, présidée par M. Hirsch, réfléchit à un « RSA jeune », pour permettre à ceux qui travaillent mais ont des revenus modestes de ne pas être exclus de cette prestation.



Laisser un commentaire

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux