Le rapport pour la diversité mise sur l’emploi des jeunes

Constance Jamet (lefigaro.fr)
07/05/2009 | Mise à jour : 19:34
figcom_sep_bulle=’avec’; | Commentaires Le rapport pour la diversité mise sur l'emploi des jeunes bulle_comment 45 figcom_sep_bulle=false; |ajouter-selection Ajouter à ma sélection .

-->

Yazid Sabeg .
Yazid Sabeg . Crédits photo : AP

L’éducation et l’emploi sont au coeur des 76 «actions» proposées par Yazid Sabeg, Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, dans le rapport remis jeudi au Président de la république. Résumé des principales mesures.

coeur-

Soixante-seize «propositions constructives et opérationnelles», s’est félicité Nicolas Sarkozy. Yazid Sabeg, commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances, a remis jeudi au président de la République son rapport sur la promotion de la diversité. «Nos préconisations ont suscité un accord complet de la part» du chef de l’Etat, a annoncé Yazid Sabeg. Nicolas Sarkozy s’exprimera sur les suites à donner à ce rapport dans la deuxième quinzaine de juin.

 

Le rapport de Yazid Sabeg fait la part belle à la formation et à l’emploi des jeunes. En effet, rappelle le commissaire, les jeunes issus de l’immigration sont davantage victimes du chômage et nombre d’entre eux quittent sans diplôme l’école qui «fonctionne selon une mécanique d’exclusion et ne sélectionne plus que les meilleurs». Une main d’œuvre inactive que la France ne peut se permettre de perdre. Avec la crise et surtout le départ à la retraite des baby-boomers, l’économie française risque de se retrouver en manque d’actifs qualifiés. Il est donc important que la République «mise sur ses jeunes».

 

Le rapport n’a en tout cas pas convaincu SOS Racisme. L’association estime que la lutte contre les discriminations est la «grande oubliée du rapport Sabeg». «Des mois de gesticulations accouchent d’une souris. La liste de mesures proposées est un réchauffé d’une série d’annonces faites par Nicolas Sarkozy et par… Jacques Chirac quelques années avant lui», regrette-t-elle.

 

Les principales mesures du rapport :

 

Renforcer l’alternance. Sabeg propose de «rendre effective l’obligation légale» de 5% des salariés en formation en alternance dans les entreprises de plus de 50 personnes. Les établissements publics hospitaliers seraaient en première ligne pour accueillir les apprentis. But : arriver en 2011 à former 1 million d’alternants contre 600.000 actuellement. Le rapport suggère aussi d’organiser avant la fin de 2009 des états généraux de la formation professionnelle des jeunes, de créer un fonds national pour la formation initiale et continue.

 

Une école à l’écoute . Le rapport suggère de développer l’apprentissage en ligne et de généraliser le principe de l’«école ouverte» qui offre le soir, le week-end, ou pendant les vacances des activités culturelles, sportives et du soutien scolaire, afin d’en faire un lieu de vie, ouvert aux parents, qui y trouveraient un soutien à la parentalité, tout au long de l’année. En outre, le document recommande un dépistage systématique de la dyslexie.

 

Revaloriser la filière sciences technologiques et industrielles au lycée. Le rapport suggère de «positionner la formation technologique sous un aspect plus conceptuel» et d’offrir aux bacheliers STI une intégration prioritaire dans les IUT, qui ne pourraient pas accueillir plus de 20% d’élèves titulaires d’un bac S. Le rapport souhaite également que davantage de place en classes préparatoires soient réservées aux titulaires d’un bac STI

 

Ouvrir les classes préparatoires et les grandes écoles. Le rapport préconise de demander à toutes les classes préparatoires d’accueillir 25% de boursiers, dès septembre 2009, et de construire 7.500 places d’internat réservées à ces boursiers. Il propose aussi d’augmenter de 30% en 3 ans les effectifs des grandes écoles d’ingénieurs pour répondre aux besoins de l’économie, et de créer un institut ou une école nationale supérieure de génie nucléaire. Sabeg voudrait aussi voir entrer à l’ENA 20% de candidats issus de la diversité, au titre du troisième concours. Concernant les concours de la fonction publique, l’industriel salue le travail engagé de refonte des concours et souhaite que les candidats issus de la diversité puissent être aidés dans leur préparation aux examens grâce à la mise en place de classes préparatoires spécifiques.

 

Lutter contre la discrimination. «Afin de pouvoir identifier les retards et mesurer les progrès de la politique» antidiscriminations du gouvernement, Yazid Sabeg se prononce pour le recueil de données statistiques ethniques, mais sur la base «d’enquêtes anonymes et volontaires». Un comité scientifique et d’éthique permanent serait chargé de «valider des procédures de collecte» de ces statistiques. Le commissaire propose de saisir le conseil d’Etat pour valider cette stratégie polémique.

 

Le rapport défend également la création d’un observatoire de la parité, de la diversité et de l’égalité des chances et le développement du label «diversité» pour les entreprises. Sur le front des embauches, le rapport propose que le Commissariat à la diversité et à l’égalité des chances et le Pôle emploi suivent et évaluent l’expérimentation du CV anonyme. Yazid Sabeg suggère d’inscrire la diversité à l’ordre du jour des négociations collectives et de faire figurer dans le bilan social des entreprises leurs actions relatives à la diversité.

 

Améliorer la représentation des minorités dans la vie politique et civique. Citant l’accession historique de Barack Obama à la tête de la Maison-Blanche, Yazid Sabeg déplore le retard de la classe politique française : seuls trois députés sur 577 (soit 0,5%) et quatre sénateurs sur 343 (soit 1,1%) sont issus de l’immigration extraeuropéenne, rappelle-t-il. Le chef d’entreprise conseille l’installation d’une commission pour la diversité en politique qui établirait les modalités d’un financement plus favorable des partis en fonction d’une meilleure représentation de la diversité.

 

Outre la promotion de la diversité dans les médias, Yazid Sabeg suggère d’introduire le thème de «la France aux identités multiples» dans les programmes scolaires qui évoqueraient les différentes vagues migratoires et les débats récents autour de l’immigration (identité nationale, droit de vote aux élections locales).



Pour les enfants :

Un parent incapable de gérer la séparation conjugale peut prendre l’enfant en otage dans son conflit. Lors d’une séparation parentale conflictuelle, l’enfant est dans l’impossibilité de faire respecter ses droits. Soumis au chantage psychologique ou à la violence physique, cet enfant va se rallier corps et âme au parent manipulateur jusqu’à devenir captif de son mode de pensée, et rompre tout lien affectif avec son autre parent ainsi qu’avec toute la famille de celui-ci. Prisonnier d’une relation d’emprise, il va tenir des propos insensés, voire même de graves accusations mensongères, en profonde discordance avec la réalité des faits, pour rejeter son autre parent jusqu’à sa destruction psychologique. Ce processus d’emprise et de manipulation qui va amener l’enfant à rompre tout lien affectif avec l’un de ses parents ainsi qu’avec tout l’environnement familial de celui-ci, s’appelle l’ Aliénation Parentale.

http://www.facebook.com/group.php?gid=54706940317&ref=ts



CDDP

Parce que mon combat est important : http://www.facebook.com/group.php?gid=54706940317&ref=ts



NKM met du numérique dans le plan de relance

Le gouvernement français a annoncé plusieurs mesures dans le cadre de son plan de relance face à la crise. Les aides iront à la fibre optique et au « serious gaming »

Concernant le très haut débit, le gouvernement, par la voix de la secrétaire d’Etat à l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, a annoncé l’objectif de 8 millions de connexions à la Fibre à l’horizon 2012. Pour cela, l’Etat, via la Caisse des Dépôts, va débloquer 250 millions d’euros par an pendant 3 ans.

Sur ces 8 millions de connexion Fibre, 4 millions sont déjà prévu par le plan France Numérique 2012 dans les zones à fortes densité de population tandis que 4 autres millions de prises devront l’être dans des zones moyennement ou peu dense. Les premiers projets éligibles à cette aide devrait être connu d’ici l’été.

L’Etat prévoit également de débloquer 30 millions d’euros pour le développement du « serious gaming ». Késako? En fait, il s’agit de l’utilisation des techniques du jeu vidéo (stratégie de déplacement des unités, comportement anarchique des joueurs,…) dans des domaines moins ludiques, comme la finance ou la médecine.

Par exemple, les joueurs américains du MMORPG World Of Warcraft ont subi les effets néfastes d’un sort (« débuf » dans le jargon) qui s’était propagé dans les différentes zones du jeu après que de joueurs se soient téléporter (« tp » en utilisant leur pierre de foyer) dans les capitales avec ce sort encore attaché à leur personnage. Le défaut du sort était qu’il infectait les personnages avoisinant celui ayant le sort et leur provoquer d’importants dégâts (tuant les personnages les plus faibles). Quelqu’un ne reconnait pas en ce sort le comportement d’une épidémie? la grippe, par exemple?



Hadopi : le vote solennel fixé au 12 mai

-->

hadopi_97x72

La conférence des présidents a fixé au 12 mai le vote solennel des députés sur la loi Création et Internet. Après une reprise de la discussion générale le 29 avril, la journée du 4 mai n’a permis d’examiner que 49 amendements sur 188.

Les députés disposeront donc d’un délai supplémentaire pour examiner la centaine d’amendements restant. Doit-on s’attendre à un changement sur le fond du texte, comme la remise en cause de la riposte graduée ou de la création de la Hadopi ? Non tant les pros et antis restent camper sur leur position ( voir le compte rendu des discussions ici).

Devant le Sénat le 14 mai
Peut-on s’attendre à un nouveau couac le 12 mai ? A priori non car « l’accident de vote » du 9 avril a provoqué un rappel à l’ordre dans le camp des députés UMP qui ne devraient donc pas commettre une nouvelle fois l’imprudence de déserter l’hémicycle.
Après le vote des députés le 12 mai, le texte repassera devant le Sénat le 14 mai. Si aucune modification n’est apportée par la haute assemblée, le texte sera définitivement adopté. Dans le cas contraire, un nouveau passage devant les députés sera nécessaire pour une validation définitive.



123

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux