Message à Nathalie Kosciusko-Morizet sur l’identité virtuelle.

Chère Nathalie,
En arrière plan du développement des TIC et du numérique pour tous, qu’en est-il de la réflexion sur l’identité virtuelle ?
A l’heure ou le web 2, et les réseaux sociaux explosent, comment trouver le moyen de signer numériquement notre identité virtuelle ?
Faut-il légiférer, faut-il imaginer une solution technologique, ou les deux ?
Il me semble opportun de se préoccuper de cette facette d’internet, si l’on veut respecter les droits des internautes et donc de nos concitoyens.
J’en appelle à la réflexion, et m’engage à bien vouloir en être un membre actif.

Cordialement.



Ordi 2.0

Objectifs et enjeux

La lutte contre la fracture numérique

L’Opération vise à contribuer à réduire les inégalités numériques, tant au niveau local que national ainsi que dans une perspective de solidarité internationale.

Elle se concentre sur une action prioritaire d’e-inclusion en direction des populations qui n’ont pas encore accès à la société de l’information pour leur permettre de disposer un matériel informatique fonctionnel au plus bas prix possible :

- les personnes âgées
- les handicapés ;
- les personnes en situation économique défavorisée ;
- les personnes en difficulté d’accès à l’emploi ;
- les élèves des écoles et leurs parents ;

La création de nouveaux emploi pour des personnes en difficulté

La création et le développement de nouveaux emplois d’insertion, notamment pour des personnes handicapées ouvrent à l’économie sociale et solidaire de nouvelles perspectives, en permettant la mise en place d’une filière nationale de reconditionnement du matériel informatique (potentiellement créatrice de nouveaux emplois). Ordi 2.0 est conçue pour devenir un moteur d’insertion par l’économie favorisant l’emploi de personnes en difficulté et/ou handicapées, notamment pour les activités liées à la collecte, le reconditionnement, la logistique de transport et de stockage. Elle s’adresse aussi bien aux associations de l’économie sociale et solidaire qu’aux entreprises, contribuant à l’emploi de personnes en difficultés, handicapées ou/et privées d’emplois.

Le respect de l’environnement

La production d’un ordinateur laisse une forte empreinte écologique : environ 240 kg d’énergies fossiles, 22 kg de produits chimiques et 1 500 l d’eau, 1,8 tonne de « matières premières » dont beaucoup deviennent rares (eau, cuivre, aluminium, or) et d’autres néfastes pour l’environnement (mercure, cadmium, plomb).

L’empreinte carbone des équipements informatiques et électroniques est égale à celle émise par l’aviation civile (environ 3 % des émissions totales). D’où la nécessité pour les adhérents à Ordi 2.0 de se conformer à – la directive sur les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) du 27 janvier 2003 et sa transposition dans le décret d’application n° 2005-824 du 29 juillet 2005 et dans l’arrêté du 6 décembre 2005. Ces textes qui distinguent entre DEEE ménagers et DEEE professionnels, imposent la collecte sélective des déchets et équipements électriques et électroniques, ainsi que leur revalorisation et réutilisation ;

Création d’une marque de confiance pour les activités de reconditionnement

Ordi 2.0 offre à la filière du reconditionnement de matériel informatique la disposer d’une marque de confiance, garantissant professionnalisme, traçabilité, protection de l’environnement, de la vie et de la propriété intellectuelle.

Ordi 2.0



Très haut débit : décrêts d’application

Les décrets d’application de la loi de modernisation de l’économie sur le très haut débit sont parus le 16 janvier. Ils établissent un « droit au très haut débit », l’encadrement par voie conventionnelle des relations entre propriétaires et opérateurs et le pré-câblage en fibre optique des immeubles neufs.
Le Gouvernement s’est fixé l’objectif d’atteindre au moins 4 millions d’abonnés au très haut débit d’ici à 2012. Dans cette optique, plusieurs dispositions ont été inscrites dans la loi de modernisation de l’économie. Ainsi, les décrets publiés le 16 janvier au Journal officiel permettront l’entrée en vigueur :

du « droit au très haut débit » selon lequel le propriétaire d’un immeuble ne pourra pas s’opposer à ce qu’un occupant soit raccordé à un réseau très haut débit, sauf motif sérieux et légitime, tout comme cet occupant a aujourd’hui le droit d’avoir accès à une antenne TV ;

de l’encadrement par voie conventionnelle des relations entre propriétaires et opérateurs. Les conventions ainsi conclues devront protéger les propriétaires des démarches abusives et garantiront que le coût des travaux est bien à la charge des opérateurs ;

du pré-câblage en fibre optique des immeubles neufs. Ainsi tous les immeubles de plus de 25 logements seront pré-câblés en fibre optique à partir de 2010. Par anticipation de cette disposition, tous les nouveaux logements, dont la construction a été décidée dans le cadre du plan de relance seront équipés de réseaux de communication à très haut débit en fibre optique.



Nathalie Kosciusko-Morizet Secrétaire d’Etat à l’Economie Numérique

C’est officiel, Nathalie Kosciusko Morizet devient Secrétaire d’Etat à l’Economie Numérique. Son frère patron d’une des plus belle réussite internet française, Price Minister, pourra lui donner des cours et bien l’entourer dans la mesure où il est aussi le Patron d’une association de marchands e-commerce.

C’est donc une bonne nouvelle d’avoir une femme a priori qui a tous les atouts pour faire vraiment quelque chose avec ce sujet…

Nathalie



12

brest2008terresetmersdebret... |
Commune de GODEWAERSVELDE |
syndicalisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production
| animaux